L'histoire de mes grands- parents maternels

Réalisé dans le cadre des ateliers de collecte et d'écriture mené dans une classe de 4ème du Collège Jean Jacques Soulier.

En 1967, à l'âge de 16 ans, mon grand-père a dû quitter clandestinement le Portugal, son pays natal, pour fuir la dictature. Ses moyens de transport ont été la marche à pied et le train. Quand il y avait des contrôles dans le train, il se cachait dans les toilettes.

Un jour, dans le train, un couple d'espagnols vivant en France l'a aperçu, et se prenant d'affection pour lui, l'a emmené avec eux dans l'Ain et l'a hébergé.

Par la suite, ayant trouvé du travail à Montluçon, il finit dans un foyer pour jeunes travailleurs.

Ma grand-mère avait quitté le Portugal pour les mêmes raisons en 1968. Elle est passée à travers champs, aidée par un passeur portugais, et par un passeur espagnol qui lui fit prendre le train, direction la gare de Montluçon.

Ils se rencontrèrent donc à Montluçon, se marièrent, prirent la nationalité française et eurent trois enfants, dont ma mère. A cette époque, il n'y avait aucune aide sociale, contrairement à aujourd'hui. Fallait se débrouiller seul.