L’amour et la menace

(texte écrit par une élève de 1ère dans le cadre d'ateliers d'écriture menés au Lycée Albert Einstein de novembre 2019 à février 2020)



Montluçon pour moi, ça me fait penser au collège et au lycée car c'est là où j'étudie. Et c’est la ville de mes loisirs aussi.

Le dimanche, c'est désert. Il y a personne. Il y a le Cher dégueulasse, plein d'algues et de déchets. Ça sent pas forcément bon.

Il y a des choses bien comme la zone commerciale, le cinéma, le théâtre, la médiathèque, les stades de foot, et les monuments historiques.

Mais il y a aussi des problèmes et des dangers comme par exemple le gaz des usines chimiques à côté. Et la menace du barrage de Rochebut.



Je pense que Montluçon, j'aime pas. Il y a trop de monde. Il y a des putes dans les rues. Les gens ne rigolent pas avec nous quand on fait une blague. Il y a que des gens qui se croient au-dessus des autres alors que c'est des merdes. Ce qui est bien c'est que Burger King et à côté du lycée. Après on rencontre quand même des gens bien que j’adore comme Titi, Emma, Beubeu, Evan et Jérémy.

Eh oui ! Eux, c'est des amours ! Je ne peux pas les perdre. Ils sont dans mon cœur.


*




J'ai perdu mon chien j'avais 11 ans. J'ai grandi avec lui, mon chéri qui est né le 14 septembre 2002. J'ai tout vécu avec, fait les 400 coups, on était tout le temps attaché. Je ne pouvais pas le laisser ni le quitter car je l'aimais.

Il est mort le 21 octobre 2009. Il avait un cancer du cœur. Il était pas beau quand il est tombé malade. Il avait la lèvre qui pendait. De la mousse qui sortait de sa bouche. Tout maigre. Et j'ai toujours dit qu'il était dans mon cœur. Quand je suis rentré de l'école mon chéri n'était plus là. J'ai pleuré. Je savais qu’il ne reviendrai jamais.

Pendant 4 ans j’ai dit que je voulais un tatouage. Aujourd’hui je l'ai fait. Et ça m'a soulagé.

Tom, si tu m'écoutes, ou si tu me vois...

Je t'aime…




Fanny